Sites Inria

Le 16.05.2013

« Vous êtes en train d'inventer le monde de 2063 »

Vous êtes accros aux ordinateurs et aux smartphones ? Vous devriez adorer l'informatique ubiquitaire, selon Vint Cerf, l'un des pères fondateurs d'Internet. À l'appui de moults capteurs et dispositifs communicants, l'informatique se glisse dans de plus en plus d'objets du quotidien. Au point de nécessiter une réflexion approfondie sur nos règles de fonctionnement en société.

Photo : x-ray delta one (CC BY-NC-SA 2.0)

Invité vedette de la conférence CHI 2013 (Computer Human Interaction), grand messe des interfaces homme-machine dont Inria était cette année partenaire, l'américain Vint Cerf est considéré comme l'un des pères fondateurs d'Internet – il a co-inventé en 1974 le protocole de communication TCP/IP. Désormais évangéliste en chef chez Google, il est venu à Paris le 2 mai livrer son analyse de l'« ubiquitous computing », souvent appelé « informatique ubiquitaire » ou « ambiante » en français.

Selon Patrick Reignier, professeur et chercheur au Laboratoire d'informatique de Grenoble (LIG), le principal objectif de l'informatique ubiquitaire ou ambiante « est de faire disparaître l'informatique traditionnelle au profit d'un espace informatisé » dans lequel l'ordinateur deviendra « transparent et utilisable sans effort ». Et pour ce faire, il va falloir « déterminer, grâce à l'ensemble des dispositifs de perception présents, l'activité des utilisateurs (le contexte) afin de mieux comprendre et anticiper leurs besoins et [de] leur proposer automatiquement des services appropriés (assistants virtuels) ».

De la pure science-fiction ?


Pas vraiment, si l'en croit Vint Cerf, qui détaille d'emblée les prémices les plus visibles de ce mouvement. Parmi les équipements connectés les plus courus, les capteurs environnementaux et les balances rencontrent un franc succès, de même que les compteurs électriques communicants, tel Linky d'ERDF.  Plus futuristes, les réfrigérateurs connectés semblent enfin sortir des laboratoires de recherche.  Et - pour peu que chaque denrée soit dotée d'une puce RFID - on peut imaginer que certains modèles vous suggérerons prochainement des recettes trouvées sur le Web en fonction des aliments conservés au frais...

Dans la même veine, les voitures sans conducteurs de Google  apprennent les unes des autres (un arbre à une intersection est signalé comme tel dans la base de données après plusieurs passages et ne sera plus susceptible d'être pris pour un piéton sur le point de traverser) et « certains ont déjà inventé une fourchette connectée qui vous dit si vous mangez trop vite », signale Vint Cerf. Et le même de souligner qu'il attend avec impatience l'émergence des premières penderies connectées, qui vous aideront à localiser avec précision toute chaussette manquante !

Mais gare aux lendemains qui déchantent...


« Que se passera-t-il si vous appelez chez vous pour dire que vous allez rester tard au travail et que votre femme vous signale que votre chemise vient d'être localisée dans le parc ? », prévient le chercheur. Et dès à présent, lorsque vous vous faites prendre en photo dans un restaurant du Caire et que vous publiez cette photo sur les réseaux sociaux, qui vous dit qu'un individu assis à proximité ne sera pas lui aussi identifié et immédiatement « taggé » par ses contacts ? Et ce, alors qu'il a indiqué à ses proches qu'il était en voyage d'affaires à Londres...

« Nous devrions nous sentir responsables des conséquences sociales de ces nouvelles implémentations techniques », estime Vint Cerf, tout en se faisant l'avocat de nouveaux « usages responsables ». Mais cela suppose de redéfinir de nouvelles « conventions sociales ».

Pas convaincu ? « Essayez donc d'imaginer le monde tel qu'il était en 1963 », recommande Vint Cerf : « Je suppose que beaucoup d'entre nous se casseraient le nez sur des portes dont ils n'imaginent pas qu'elles ne puissent pas être automatiques ! » Et maintenant, « projetez-vous en 2063. » Il est probable que notre environnement aura à nouveau énormément changé, nécessitant un temps d'adaptation pour tout nouveau venu. « Vous êtes en train d'inventer le monde de 2063 », conclut-il, à l'attention de son auditoire d'ingénieurs et de chercheurs spécialistes du design d'interfaces futuristes. Espérons qu'il sera entendu.

 

--

Photo : GlideAir par x-ray delta one (CC BY-NC-SA 2.0)

Propulsé par