Sites Inria

Le 28.02.2013

Cinq liens vers... les MOOC

En cinq liens, les clés d’un sujet numérique qui transforme le monde - de l’éducation - et qui a fait parler de lui ces derniers jours : les MOOC (prononcer "mok").

Crédits : euthman

1/
L'article sur les MOOC sur Wikipédia.

« Les cours en ligne ouverts et massifs (en anglais massive open online course, MOOC) constituent un exemple de formation ouverte et à distance en télé-enseignement. Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet.»

2/
Probablement le MOOC le plus en vue, Coursera rassemble des cours provenant de grandes université américaines comme Standford, Berkley, Columbia…

« We are a social entrepreneurship company that partners with the top universities in the world to offer courses online for anyone to take, for free. »  (Nous sommes une entreprise qui développe des partenariats avec les meilleures universités du monde pour offrir des cours en ligne gratuits et pour tous.)

3/
L’Europe et la France participent au grand mouvement des MOOC, et notamment Polytechnique qui proposera bientôt trois cours. A lire sur le blog du Monde, Il y a une vie après le bac.

« À la rentrée 2013 l’École Polytechnique sera le premier établissement d’enseignement supérieur français à diffuser gratuitement des cours en ligne sur la plate-forme Coursera aujourd’hui leader dans le monde avec plus de 2,7 millions d’usagers. »

4/
Le premier MOOC francophone ItyPA (Interne tout y est pour apprendre) lancé en octobre 2012, et dont le premier cours porte, justement, sur l’apprentissage en ligne.

« Au travers de ce premier MOOC, notre ambition est d’identifier des besoins qui pourraient y faire suite et de mieux définir les modalités de création de MOOCs francophones (au travers de la rédaction d’un Guide du MOOC). » 

5/
Pour Internet Actu, Dominique Boullier, revient sur les solutions d’apprentissage en ligne et pose la question de la massification et de la standardisation des MOOC.

« Les Mooc semblent répondre à un problème pédagogique par une solution économique très spécifique. Le projet des Mooc consiste à standardiser l’apprentissage. Or l’enjeu de l’éducation de demain n’est pas de développer un enseignement massif et formaté, mais de développer un enseignement distribué et collaboratif. »

 

--

Photo : Convocation par euthman, sous licence (CC BY-SA 2.0)

Sur le même sujet et sur Inriality

Comment faire cours à 100 000 personnes ?
« En tant qu’observateur, je suis stupéfait de la prolifération de projets qui, a priori, n’avaient aucune chance de succès. Qui aurait dit, il y a seulement un an, que faire un cours à plus de 100 000 personnes était possible ? » Jean-Michel Cornu

Quelle sera la place de la France sur le campus planétaire ?
« A l’heure d’Internet, les institutions françaises vont-elles continuer à délivrer des cours magistraux dans des amphis qui risquent de se vider ? » François Taddei

Le numérique peut-il refonder l’éducation ?
« En France, on continue d’évaluer à travers des devoirs pour vérifier que telle connaissance est bien restituée par l’élève. Au contraire, au Danemark, l’accès à Internet est autorisé au baccalauréat […] on évalue plutôt les processus de recherche, l’esprit critique, la synthèse, etc. » Christine Vaufrey

Propulsé par