Sites Inria

Le 16.10.2013

Des big datas dans nos assiettes

Le big data, tout le monde en parle, mais de quoi s'agit-il ? Tout commence dans les restaurants huppés de New York, où les frites reviennent en force...

© ra2 studio/Fotolia

Les frites sont de retour dans les meilleurs restaurants new yorkais ! Nos chères «french fries» reviennent donc de loin, depuis leur bannissement à l’époque de l’administration Bush... Mais au fait, comment peut-on déceler un phénomène de consommation aussi ténu ? Grâce aux outils du big data, l’arme absolue du marketing numérique.

Le pouvoir du big data


L’idée générale du big data est de croiser des milliers, voire des millions d’informations stockées dans des bases de données. Ce qui suppose de se doter d’outils statistiques et informatiques particulièrement puissants. Résultat : il devient possible de détecter des tendances de consommation émergentes, mais aussi des opinions politiques, des modes, et plus généralement des tendances comportementales à grande échelle.

Frites & données


Dans le cas des frites new-yorkaises, l’observation tendancielle la plus éblouissante revient à Food Genius, une start up spécialisée dans le big data agro-alimentaire. Pour exemple, tous les 4 mois, elle édite un rapport permettant de suivre les tendances qui accompagnent plus de 23 000 termes (ingrédients, saveurs, recettes...), utilisés dans plusieurs dizaines de milliers de restaurants américains ! Rien n’échappe à ce big brother de la fourchette...

Big enjeux


Compte tenu de ses impacts économiques et sociologiques - et notamment de sa capacité à scruter les moindres recoins d’Internet - le big data représente aujourd’hui un enjeu stratégique majeur. Il mobilise donc de nombreux scientifiques, entrepreneurs et politiques, d’autant qu’on lui attribue des capacités prédictives. La France et l’Europe y accusent un certain retard, notamment par rapport aux Etats-Unis (voir notre article Les données, plus importantes que le pétrole). Surtout si on considère que les géants américains Google, Amazon, Facebook, Apple et Yahoo sont parties prenantes. Pas étonnant que le big data se retrouve au menu de la Commission Innovation 2030, présidée par Anne Lauvergeon, afin de devenir l’une de nos priorités nationales !

Plus d’informations sur le sujet ?

Propulsé par