Sites Inria

Le 08.03.2013

Journée de la femme, connectée et septuagénaire !

Hype(r)Olds, le gang des séniors connectées sévit partout autour de vous. Ces membres, de redoutables dames de plus de 77 ans, n'en finissent pas de découvrir le web et d'explorer la culture numérique avec humour. Le 8 mars 2013, journée internationale des droits des femmes, Hype(r)Olds fête ses cinq ans... avec des haricots verts.

Photo ©Benjamin Boccas

 

Toutes les deux semaines, un groupe de dames de plus de 77 ans se réunit à la Gaité Lyrique pour surfer sur le web. Lancés il y a 5 ans par la net artiste Albertine Meunier, ces ateliers s'appelaient alors Tea Time with Albertine. Aujourd'hui ils se sont démultipliés et leur nom est devenu Hype(r)Olds, le Gang des Séniors connectées.

En compagnie d'un artiste, les dames - car c'est réservé aux dames - apprennent à utiliser Internet. Mais attention, chez Hype(r)Olds, pas de leçons barbantes : on essaye, on pratique et on fait. Les participantes ne viennent pas avec des motivations utilitaires, ni pour acquérir une compétence « rentable ». Ce qui les pousse à participer c'est une immense curiosité et l'envie « d'être dans le monde d'aujourd'hui », lui-même en bonne partie sur Internet. Les ateliers sont des moments d'exploration collectifs, souvent drôles et en bazard, ils savent jouer avec l'absurde.


Plus que des ateliers multimédias

La méthode est la suivante : dans un lieu ouvert, 6 à 7 dames - pour autant d'ordinateurs - apprennent à utiliser une souris, se repérer sur un écran, chercher des photos de machine à caca, modifier une page Wikipédia, se ballader dans Second Life... Ce qui est au centre des ateliers, c'est bien le Web et les outils de communication. Comme l'explique Albertine Meunier : « on déplace la difficulté de l'ordinateur vers le navigateur » mais sans chercher à simplifier les interfaces ou abaisser le niveau des activités proposées.

Si les outils de communications sont au cœur des ateliers, ce qui est transmis c'est avant tout une culture : hackers, Anymous et lol cats n'ont plus de secrets pour ces dames comme le prouve le Glossaire Internet crée par Albertine et son groupe de la Gaité Lyrique. Par des échanges et des questionnements les dames s'approprient la culture numérique et deviennent plus conscientes de leur environnement.

 


Mettre en scène et changer les regards

C'est la règle du jeu, les ateliers Hype(r)Olds sont encadrés par un artiste - numérique - qui ne doit pas chercher à y développer sa pratique artistique mais seulement à transmettre des usages. L'autre exigence qui s'applique aux artistes est de documenter les ateliers : lors de chaque séance les participantes savent qu'elles seront mises en scène pour créer des objets multimédias, a minima des photos, mais aussi vidéos, textes, créations...  

L'idée de mise en scène est au coeur du projet Hype(r)Olds. La volonté de situer ces ateliers dans des lieux ouverts, où les passants peuvent voir ce groupe de dames en train de tapoter sur leurs claviers suit la même idée : montrer et interpeller. Les dames sont lucides sur cette mise en scène et se prêtent au jeu, conscientes que le propos d'Hype(r)Olds est peut-être avant tout de permettre de changer le regard des gens sur les personnes âgées, et notamment les femmes.


Cinq à 77 ans

Vendredi 8 mars 2013, les ateliers d'Albertine Meunier et de Julien Levesque se réuniront pour fêter les 5 ans d'Hype(r)Olds. Au programme un atelier et des dames en reportage à travers la Gaité Lyrique pour « cuisiner des hommes sur la condition des femmes, tout en leur faisant équeuter des haricots verts. »

 

 

Pour en savoir plus

Propulsé par