Sites Inria

Avez-vous trouvé cet article étonnant ?
Le 17.02.2014

Étudiant le jour, eSportif la nuit

Un esprit sain dans un corps sain ! Cet adage correspond bien à Danny Abdourahim, 20 ans, le capitaine français de l'équipe sportive professionnelle Epsilon eSports FIFA. Pour Inriality, il explique comment il parvient à concilier ses entrainements intensifs en ligne et ses études à l'université. Témoignage.

0
Danny (à gauche)

Je suis tout sauf la caricature du geek pur et dur, tel qu'il est souvent représenté dans les médias ! Je vis avec ma famille à Uchaux, près d'Orange, et je suis le capitaine de l'équipe pro « Epsilon eSports FIFA », devenue une référence mondiale dans le football en ligne. À ce titre, je joue presque tous les soirs avec mon équipe, je participe depuis deux ans à des compétitions nationales et internationales, et j'ai un rôle d'accompagnement auprès de mes six coéquipiers français.

Mais je fais toujours passer les études avant l'eSport. Je consacre actuellement beaucoup de mon temps à étudier. Si j'ai commencé à jouer au jeu FIFA 11, c'est aussi avant tout parce que je suis un fan de foot, dans la vraie vie. Supporter de l’Olympique de Marseille depuis mon plus jeune âge, je joue sur le terrain deux fois par semaine au Racing Club de Provence, et, comme d'autres joueurs FIFA, je suis profondément convaincu que c'est la pratique du football « en vrai » qui m'aide à réussir en ligne. On reproduit les mêmes gestes sur FIFA 14 et on retrouve exactement les mêmes sensations !

Pour vous donner une idée de mes journées, je prépare actuellement une licence en langues étrangères (anglais, commerce et gestion) à l'université d'Avignon. Chaque matin, je me lève, je déjeune rapidement et je prends les transports en commun pour me rendre à l'université. Sur le trajet, je consulte mes comptes sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'équipe et je gère mes mails et mes notifications Skype (c'est ce système de visioconférence que nous utilisons pour communiquer entre joueurs). Une fois arrivé, je mets entre parenthèses ma vie d'eSportif pour quelques heures.

Mais en soirée, lorsque je ne sors pas, je redeviens “Epsilon Danny”. C'est mon pseudo de « gamer » ! Chaque coéquipier se connecte entre 17 heures et 20 heures – à une heure plus ou moins tardive suivant son travail et ses obligations – dans une ambiance sympathique, où l'esprit d'équipe est toujours plus important que la compétition. Nous jouons ensemble plusieurs heures en mode « 1 contre 1 » (1 joueur contre 1 joueur) ou « club » (jusqu'à 11 joueurs contre 11). Mais notre temps d'entraînement s'accroît en période de qualification, toujours sous le regard attentif de notre manager expérimenté “Epsilon Zik”, qui suit à distance chacune des parties.

Ses conseils m'ont permis d'avancer très rapidement. Vainqueur du tournoi qualificatif FIWC FIFA 11, à Marseille, double numéro 1 Français au championnat de France EA Sports FC, je viens de me qualifier pour un tournoi européen en ligne qui réunira les 8 meilleurs joueurs, qui se déroulera à Londres le 15 Février (256 joueurs étaient en lice). Et j'attends les « qualifs » pour les trois prochaines compétitions de Cannes (fin février) et Paris (EASFC finale nationale-Juin, Electronic sports World Cup-Novembre). Si je remporte le grand prix de Londres, je serai très heureux. Le grand vainqueur remportera la somme de 2 500 livres sterling !

 

Je souhaite remercier ma structure ainsi que les sponsors pour leurs soutiens, mais aussi mon manager (Zik) le staff (Radium) mais aussi mes coéquipiers (AnthoX, Nino7, Vinch, Kekenho, Basto, Brian, Falcao) avec qui j’évolue tous les jours.

Ajouter un commentaire

Propulsé par